La démocratie japonaise est-elle solide ?