Record de 3,4 millions de résidents étrangers au Japon alors que les visas de travail augmentent

Au Japon, environ 68 000 personnes âgées meurent chaque année (police)

On estime qu'environ 68 000 personnes âgées de 65 ans et plus au Japon meurent chaque année seules à la maison, inaperçues, selon les données recueillies mardi par l'Agence nationale de la police.

Les chiffres préliminaires de la police ont montré que 21 716 personnes dans tout le pays sont mortes de « morts solitaires » entre janvier et mars. Près de 80 pour cent de ce nombre, soit 17 034 personnes, étaient âgées de 65 ans et plus.

L'agence de police devrait continuer à collecter des données dans le cadre des efforts du gouvernement pour résoudre ce problème, alors que le pays est aux prises avec une société vieillissant rapidement.

Le gouvernement a intensifié ces dernières années ses efforts pour lutter contre l’isolement social et la solitude parmi les Japonais, notamment en adoptant une loi pour y remédier en mai 2023.

Une mort solitaire est définie comme une mort au cours de laquelle une personne meurt sans que personne d'autre n'en soit témoin, avec un certain temps qui s'écoule avant que le corps ne soit retrouvé, selon une discussion intermédiaire l'année dernière par un groupe de travail du Cabinet Office chargé d'examiner la question.

Les données sur les décès à domicile parmi les personnes vivant seules traitées par la police entre janvier et mars, y compris les cas de suicide, montrent que le nombre le plus élevé concerne les personnes âgées de 85 ans et plus, soit 4 922 personnes.

Parmi les personnes âgées de 75 à 79 ans, 3 480 décès ont été enregistrés, tandis que 3 348 personnes âgées de 80 à 84 ans sont décédées seules. Les personnes âgées de 70 à 74 ans décédées solitairement étaient au nombre de 3 204, suivies par 2 080 personnes de 65 à 69 ans.