La Corée du nord a été qualifiée dans les livres blancs de la défense nippons comme une menace « directe et imminente ». À plusieurs reprises, les dirigeants nord-coréens ont mentionné le Japon – où sont installées les plus importantes bases américaines en Asie – comme une cible potentielle des frappes coréennes. La menace est liée à la nucléarisation de la Corée du Nord mais pas uniquement. Depuis 1998 et le premier survol du territoire japonais par un tir d’essai de missile nord-coréen, le Japon sait que son territoire peut être atteint par les missiles à moyenne portée que la Corée du Nord a développés. Ces engins, contrairement aux missiles intercontinentaux qui visent le territoire américain, sont parfaitement opérationnels et peuvent être équipés de têtes conventionnelles, mais également d’armes chimiques ou biologiques. Les tirs d’essais de la Corée du Nord au mois d’octobre 2019, qui ont à nouveau atteint la zone économique exclusive du Japon, ont rappelé la réalité et la persistance de la menace.

Pour le Japon, une dénucléarisation complète, définitive et vérifiable du programme nucléaire et du programme de missiles nord-coréen est donc une condition essentielle de sa sécurité. À ce titre, la Corée du Nord pose un autre défi à Tokyo, qui est celui de l’engagement américain et des garanties de sécurité offertes par les États-Unis, alors que le président Trump tente de poursuivre, depuis le sommet de Singapour en 2018, un dialogue bilatéral avec son homologue nord-coréen. Face à cette menace spécifique de la Corée du Nord qui pèse sur le Japon, Tokyo est en effet très dépendant des capacités de dissuasion des États-Unis.

Enfin, autre sujet important pour le Premier ministre Abe, la question des citoyens enlevés par la Corée du Nord dans les années 1970 et 1980 n’a pas été pleinement résolue et le Japon attend que toutes les informations soient fournies sur l’ensemble des personnes enlevées. Au-delà du risque militaire très réel, la question de la Corée du Nord pose donc au Japon un autre défi, celui de la diplomatie et de la solidité des alliances qui assure sa sécurité.