Dans le centre du Japon frappé par le séisme, davantage d'étudiants évacuent pour poursuivre leurs études

Dans le centre du Japon frappé par le séisme, davantage d’étudiants évacuent pour poursuivre leurs études

Plus d’une centaine d’élèves des lycées de la préfecture d’Ishikawa, au centre du Japon, frappée par le séisme, ont quitté dimanche leurs familles pour évacuer vers un établissement situé à environ 100 kilomètres de là pour poursuivre leurs études.

La relocalisation temporaire des quelque 140 étudiants des villes de Suzu et de Noto fait suite à une décision similaire prise par des étudiants de Wajima dans la préfecture la semaine dernière, à la suite du séisme de magnitude 7,6 qui a frappé la péninsule de Noto, dans la préfecture de la mer du Japon. côte le jour du Nouvel An.

Bien que toutes les écoles secondaires de Suzu et Noto devraient rouvrir d’ici lundi, ainsi que les écoles primaires, les parents de certains élèves ont demandé ce transfert afin de garantir qu’ils puissent étudier dans un environnement suffisamment équipé.

À Suzu, où neuf écoles primaires et secondaires publiques ont déjà rouvert leurs portes, 102 des 199 élèves de quatre écoles secondaires de premier cycle seront transférés dans l’établissement de Kanazawa. Les deux écoles restantes de la ville devraient reprendre les cours lundi.

Dans une bibliothèque publique où certains étudiants se sont rassemblés pour le départ, certains semblaient heureux de revoir leurs amis, tandis que les parents regardaient anxieusement leurs enfants monter à bord d’un grand bus.

Au départ du bus, les parents ont fait leurs adieux aux cris de « Bonne chance » et de « Prends soin de toi ».

A Noto, 40 des 247 élèves fréquentant quatre lycées ont quitté leur ville natale pour l’établissement de Kanazawa à la demande de leurs parents, bien que les neuf écoles primaires et collèges publics de la ville devraient rouvrir lundi.

Mercredi, quelque 250 des quelque 400 élèves des trois lycées gérés par la ville de Wajima ont été évacués vers deux établissements à Hakusan, dans le sud de la préfecture.

À Wajima, les cours reprendront au plus tôt lundi dans les salles de classe vacantes des collèges locaux, selon le conseil scolaire de la préfecture.