26 personnes hospitalisées après avoir pris des suppléments de santé d'un fabricant japonais de médicaments

26 personnes hospitalisées après avoir pris des suppléments de santé d'un fabricant japonais de médicaments

Au moins 26 personnes ont été hospitalisées après avoir pris des compléments alimentaires produits par Kobayashi Pharmaceutical Co., qui font l'objet d'un rappel en raison de rapports faisant état de problèmes rénaux et d'autres problèmes de santé, a annoncé lundi le fabricant pharmaceutique basé à Osaka.

La société a déclaré la semaine dernière que 13 personnes avaient développé des problèmes de santé après avoir pris des suppléments d'une gamme de produits contenant de la levure de riz rouge « beni-koji », six d'entre elles ayant été hospitalisées et sept recevant un traitement ambulatoire. L’un d’eux a été dialysé.

La société pharmaceutique a confirmé dimanche 20 hospitalisations supplémentaires via une ligne de service de consultation téléphonique établie sur le sujet.

L'entreprise rappelle volontairement cinq produits, dont environ 300 000 paquets de « beni-koji choleste help », dont l'entreprise avait vendu en février quelque 1,06 million de paquets après avoir été commercialisée en février 2021.

L'entreprise soupçonne qu'un ingrédient inconnu dérivé de moisissures pourrait être à l'origine des problèmes. Parmi les symptômes notables signalés figuraient l’enflure et la fatigue, ainsi qu’une diminution de la fonction rénale.

Outre les produits concernés, la société a également fourni du « beni-koji » comme ingrédient alimentaire à 52 entreprises au Japon et à l'étranger, notamment des fabricants d'aliments et de boissons ainsi que des grossistes.

Les autorités de santé publique de Taiwan ont déclaré lundi que deux sociétés de l'île autonome avaient importé les mêmes ingrédients « beni-koji » que ceux utilisés dans les suppléments concernés.

En 2023, 16,1 tonnes de « beni-koji » ont été vendues, dont 6,9 tonnes ont été utilisées dans des suppléments et autres articles. Kobayashi Pharmaceutical soupçonne qu'une partie de ces 6,9 tonnes pourrait contenir l'ingrédient nocif en question.

L'entreprise de l'ouest du Japon appelle les entreprises à retirer du marché tous les produits qui contiennent le « beni-koji » dans leur liste d'ingrédients.

Le ministère taïwanais de la Santé et du Bien-être social a ordonné aux deux entreprises de rappeler tous les produits contenant ces ingrédients.

Le groupe pharmaceutique japonais a lancé sa propre enquête après qu'un médecin lui ait signalé en janvier des cas impliquant des patients présentant des problèmes de santé liés aux produits.

La citrinine, un métabolite toxique produit par la levure de riz rouge, n'a pas été détectée dans les produits, selon l'entreprise.

Les produits « beni-koji » devaient contribuer à réduire les niveaux de cholestérol LDL, appelé « mauvais » cholestérol.